Psychologue, psychiatre, psychothérapeute… comment s’y retrouver ?

Psychologue

Le titre de psychologue est protégé et réglementé depuis 1985. D’une façon générale, son usage nécessite d’avoir un cursus complet de niveau master (bac+5), assorti de stages professionnels, en psychologie.

Un numéro ADELI attribué par l’Agence Régionale de Santé (ARS) à chaque psychologue, qui en fait la demande, permet à tout un chacun de s’assurer des qualifications de celui-ci et, plus globalement, de pallier à l’exercice illégal de la profession.

L’exercice de la profession est par ailleurs régi par un code de déontologie adopté le 25 mars 1996 par les principales organisations professionnelles. Son objectif est de protéger le public contre les mauvais usages de la psychologie et l’abus des méthodes qui se réclament de cette discipline.

Docteur en psychologie

Le titre de docteur en psychologie correspond à l’obtention d’un doctorat en psychologie (bac+8) à l’issue de la soutenance d’une thèse doctorale.

Psychiatre

Un psychiatre est un médecin titulaire d’une spécialisation en psychiatrie. Il est le seul à pouvoir prescrire des médicaments et peut proposer une prise en charge thérapeutique.

Psychothérapeute

Un psychothérapeute est une personne proposant des prises en charge psychothérapeutique : thérapie comportementale et cognitive, thérapie familiale, hypnose, psychanalyse, gestalt, analyse transactionnelle, etc., pour ne citer que les plus courantes.

Jusqu’à très récemment, il n’existait aucune règlementation quant à l’exercice de la psychothérapie. Une loi datant de 2004 protégait bien le titre de psychothérapeute, mais les décrets d’application n’ayant pas été votés, la loi ne pouvait être appliquée et n’importe qui pouvait donc se proclamer psychothérapeute.

Depuis mai 2010, un décret fixe enfin les modalités d’utilisation du titre de psychothérapeute. Seuls les médecins (psychiatre ou non) et les psychologues pourront désormais faire usage du titre, sous réserve d’un certains nombre d’heures de formation théorique et pratique en psychopathologie clinique.

Art-thérapeute, psycho-relaxologue, etc.

Les autres titres ne sont pas protégés. Ils peuvent correspondre à une formation ou une approche privilégiée d’un professionnel diplômé et formé, ou ne correspondre ni à aucun diplôme ni à aucune formation.